Mood
Laisser un commentaire

2016: Make It Count

Le passage à une nouvelle année s’accompagne souvent d’un besoin globalement unanime de renouveau et d’un sentiment urgent d’accomplir tout ce qu’on a pas pu réaliser, faute de temps, de motivation ou d’argent, pendant les 365 derniers jours. On se surprend alors, durant le court laps de temps succédant à l’euphorie de la Saint-Sylvestre, l’esprit encore un peu embaumé par les vapeurs éthyliques de ce jour de fête, à établir un florilège de résolutions sensées vraisemblablement combler le néant des 12 mois à venir.

En tête de celles-ci nous trouverons:

Faire plus de sport, parce que ça va 5 minutes de checker 8 fois par jour le compte Instagram de Natasha Oakley et que y’en a marre, toi aussi tu veux te tonifier et te bonifier.

Manger mieux. Certes, tu as acheté et lu consciencieusement Le charme discret de l’intestin de Giulia Enders, tu as retenu ces conseils pour mieux manger -et mieux chier- ce qui ne t’empêche pas, à chaque virée chez Ikéa, de te ruer sur leur hot-dog transgénique à 1 euro.

Être enfin organisé-e. Oui, cette année sera la bonne, l’art du rangement et du tri n’auront plus aucun secret pour toi, et le bordel sera définitivement banni de ta vie. Tu comptes bien te débarrasser enfin des 300 kilos de fringues traînant dans ton armoire et trier minutieusement les piles de feuilles jonchant ton bureau depuis des mois, en répétant sans relâche le précepte de la papesse du rangement Marie Kondo : « Vivre dans une maison ordonnée influe de façon positive sur tous les autres aspects de ma vie ».

Procrastiner moins. Cette année tu ne céderas plus à la tentation délicieuse de traîner en pyjama devant une série en plein milieu de la semaine, l’hyper-activité sera ton maître-mot.

Hélas, entre les résolutions et l’accomplissement de ces résolutions, il n’y a qu’un pas… ou plutôt un mur qui ressemblerait à celui dans Games of Throne. De ce fait, face à l’échec quasi annoncé de la mise en application de notre liste de résolutions, ne serait-il pas judicieux d’adopter cette année la devise du  Less Is More, en ne se fixant qu’une seule et unique résolution susceptible de guider et inspirer nos vies en 2016 ?

Si la réponse n’appartient qu’à vous, espérons que cette vidéo puisse vous rappeler que la plus sage des décisions en ce début d’année reste encore celle prononcée par le regretté Jack Dawson à bord du Titanic : « Faire que chaque jour compte ». Et cela, en ne vous embarrassant dans la mesure du possible, d’aucune autre résolution.

En vous souhaitant, à toutes et tous, une très bonne année !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s