Tous les articles classés dans : Voyage

S’évader.

Maintenant que la rentrée est passée, il est temps de se plonger dans nos envies d’évasion. Car oui, les voyages ça se préparent ! Si les City-Guides me font rêver, notamment ceux de Overways ou Mamie Boude, quand je pense vacances, mon esprit divague vers les grands espaces, la nature, et le calme.  Quand j’entends ma mère dire « tout cet espace vide, ça m’angoisse » lorsqu’elle regarde des photos de l’Islande, moi, je lui réponds qu’il n’y a rien de plus apaisant. Les escapades dans une grande ville, c’est génial, mais ce n’est en rien reposant, et ce n’est pas dans ces moments que l’on fait le vide. Je perçois les vacances davantage comme une période où l’on se retrouve avec soi-même, où on peut prendre le temps de réfléchir sur les événements passés et à venir. S’émerveiller devant les paysages, seule  – ou au moins avec son mec, coucou kiki je t’oublie pas, et lâcher prise. Ajoutez à ces paysages naturels quelques kilomètres de marche, et vous pourrez mettre de côté vos tisanes de fleurs séchées anti-stress …

Décrocher la lune.

  On revient sur le blog avec un billet « humeur », qui je l’espère va vous donner l’envie de décrocher la lune. Cet été, lors de mon voyage en Indonésie, j’ai fait l’ascension du Mont Rinjani, soit trois jours de marche, avec plus de 2500m de dénivelé par jour, et un sommet culminant à 3726m. J’ai pu lire beaucoup de choses avant de réserver mon trek, beaucoup de personnes soulignaient la difficulté de cette ascension et indiquaient qu’il était nécessaire d’avoir une très bonne condition physique. Je ne suis pas une grande sportive, sans pour autant faire du gras sur mon canapé à longueur de journée… J’ai hésité, longuement. Durant le voyage, nous avons eu deux échos : « c’était horrible, la pire chose de ma vie » et « si vous le faites, il faut aller jusqu’au sommet, sinon, n’y allait pas ». Le challenge était lancé, on ira au sommet. Lorsque je préparais l’itinéraire du voyage, le Mont Rinjani me faisait rêver, presque plus que les eaux turquoises. On ne pouvait pas ne pas y aller. On s’est …

« Singing in the rain » à Bordeaux

Il y a deux semaines, je découvrais Bordeaux, le temps d’un week-end. Alors oui, avec ma meilleure amie, nous rêvions de soleil, de cannelés et d’accent du sud-ouest, mais nous n’avons trouvé rien de tout ça. Il a plu deux jours, presque non-stop, nous n’avons pas mangé un cannelé, et les Bordelais n’ont pas d’accent – ? – ! Malgré un programme essentiellement en plein-air, et donc sous la pluie, nous avons profité de certains attraits de cette jolie ville. En voici quelques-un : Tout d’abord, nous avons logé dans un Airbnb trop mignon, et hyper bien placé – rue du Mirail. Nos hôtes ont été plus qu’accueillants, avec une petite soupe maison dans le frigo. A cause de la pluie, du vent, du froid, bref de la tempête, il est vrai que nous avons pas mal profité de l’appartement – le temps de faire sécher nos chaussettes, et écouter la pluie tomber sur la verrière, lové dans le canapé. Lors de nos excursions, cramponnées au parapluie, nous avons pu nous balader au bord des quais, …